Studiopepe en clôture de la saison 2017 des Master Classes

C’est mercredi le 12 avril prochain que se tiendra la quatrième et dernière Master Classe de la saison 2017 qui accueillera Arianna Lelli Mami et Chiara Di Ponti de Studiopepe.  En prévision de cette rencontre qui promet d’être haute en couleur, Index Design a posé trois questions aux fondatrices du studio milanais concernant leur approche du design, les moments clés de leur carrière ainsi que leur vision pour l’avenir.

ID / Comment définiriez-vous votre approche du design ?

SP / Nous nous sommes rencontrées à l’École Polytechnique de Milan, dont nous avons toutes les deux graduées du programme en design. En 2006, nous avons décidé de lancer Studiopepe après quelques années passées à collaborer avec des magazines italiens à titre de stylistes.  À ce jour, nous collaborons toujours avec des magazines de design, mais au fil des années, notre pratique s’est développée sous différents angles comme la consultation créative pour des marques dans les domaines du design et de la mode, le design de produits, les installations et le design d’intérieur. 

Nous décrivons Studiopepe comme un « créateur de beauté », considérant ici la beauté non seulement comme un résultat esthétique de surface, mais plutôt comme quelque chose de profond, capable de générer du sens. Pour nous, la beauté et l’esthétique ne sont pas exclusivement reliés à la dimension formelle. Il s’agit d’une attitude morale.

Les citations de Dostoevskij (« La beauté va sauver le monde ») et de Wilde (« La beauté est une forme de génie et tout comme le génie, elle n’a pas besoin d’être expliquée ») nous inspirent beaucoup et expriment bien notre philosophie. Lorsque nous abordons un projet, cela débute avec une vision qui n’est pas reliée à un style particulier, mais qui provient plutôt de nos bagages et parcours respectifs.  Nous essayons toujours de nous fier à notre instinct et nous passons beaucoup de temps à expérimenter pour trouver des nouvelles combinaisons de couleurs, de formes et de matériaux.  Ce que nous recherchons à travers ces expériences est la création d’une nouvelle esthétique qui nous est propre. Le fait de travailler en duo permet de transformer notre processus créatif en dialogue où chacune y ajoute une pièce pour arriver à un résultat optimal, comme 1+1=3!  Ensuite, nous traduisons notre vision à travers différents médiums : installations, intérieurs, design, graphisme, consultation en stylisme… Nous racontons des histoires et nous devons en considérer attentivement tous les aspects, pas uniquement l’intrigue !

ID / Quels ont été les projets phares et les moments déterminants de votre carrière ?

VASE KORA

SP / Le champ de pratique de l’éditorial nous a intéressé dès le début de notre carrière et notre premier mandat ensemble a été la conception d’un « photo shoot » pour le prestigieux magazine Case da Abitare.  Notre travail a d’ailleurs a été choisi pour la couverture du magazine… pas mal pour deux débutantes!  Nous avons donc commencé à travailler comme designers de plateau et stylistes pour des magazines de renom comme Case da Abitare, Elle Decor, T style Magazine and Wallpaper.  Au même moment, nous avons amorcé des collaborations avec des marques de design réputées dont Agape, Castelli, De Padova, Cesar et Rimadesio à titre de consultantes créatives et directrices artistiques.  Notre travail multidisciplinaire nous a amené à intervenir autant sur leur catalogue, leur kiosque pour les salons de design ou bien sur leurs salles de montre. 

En 2009, nous avons débuté une collaboration avec la salle de montre milanaise Spotti qui représente des marques de mobilier et de luminaires haut de gamme. Nous avons entre autres créé le Vase Kora pour eux afin de l’intégrer à une des présentations saisonnières de leur showroom.  En 2012, le studio s’engage dans une collaboration riche avec le Groupe MaxMara qui débute par une consultation couleurs et matériaux pour le « flagship store » de Milan et le design de la vitrine deux fois par année.

Ossimori At Fragile Design Gallery

En 2013, Studiopepe est mandaté à titre de consultant pour l’intérieur du nouveau MaxMara Building à Tokyo Ginza ainsi que pour le développement du concept visuel des événements « The Italian Journey » qui se tiennent dans les différents magasins de la marque. L'année 2015 voit la naissance de Studiopepe Design, une branche du studio dédiée au design d’intérieur commercial ainsi qu’au design de produits.  La première création issue de Studiopepe design est la collection « Ossimori » qui présente le résultat d’une recherche matérielle investie.  

Cette année, nous allons présenter The Visit au Salone del mobile 2017.  Il s’agit d’un projet très excitant qui comporte un mois de résidence dans un appartement milanais avec l’objectif de créer une expérience unique qui transcende l’atmosphère créative et sophistiquée de Milan.

ID / De quel futur rêvez-vous pour Studiopepe ?

SP / Pour nous, le projet The Visit est très important parce qu’il est relié au domaine de l’hospitalité.  C’est un nouveau terrain d’intervention qui nous stimule vraiment.  Nous avons d’ailleurs des mandats qui viennent dans ce domaine.  Dans le futur, nous aimerions beaucoup faire le design d’un hôtel-boutique où nous pourrions transformer notre vision et notre esthétisme en une expérience vécue !

 

comments powered by Disqus