L’éclectisme de DesignLibero

Une créativité débordante, une conscience sociale et écologique, un penchant pour les objets multifonctionnels, voilà qui résume bien le travail de Libero Rutilo, fondateur de cette firme de design basée à Milan.

Né au Québec de parents italiens, Libero Rutilo partage sa jeunesse entre les deux pays. C’est toutefois à Montréal qu’il entreprend un baccalauréat en design industriel. Une fois son diplôme en poche, il s’envole pour Milan afin d’y effectuer un stage. Il travaille ensuite pour plusieurs firmes de design et fait la connaissance de sa femme, Ekaterina Shchetina, une designer d’intérieur d’origine russe.

Ils fondent ensemble DesignLibero, une firme offrant des services en design intérieur, design de produits, design temporaire et graphisme. « Notre stratégie a été de ne pas se concentrer sur une seule chose. On a des backgrounds différents et on aime changer de système », explique Libero Rutilo. Un choix qui est aussi plus viable économiquement.

Les demandes des clients sont parfois très variées, allant même jusqu’à la conception de vêtements pour une équipe de soccer. Lorsque les fondateurs de DesignLibero n’ont pas l’expertise nécessaire dans un domaine spécifique, ils n’hésitent pas à piger dans le vaste bassin de professionnels que compte Milan. Cependant, cette concentration de talents ne constitue pas toujours un atout selon le fondateur. Une quinzaine d’écoles de design et la grande concurrence qui en découle font en sorte qu’il est difficile pour un jeune designer de travailler avec les entreprises les plus connues.

Une popularité grandissante

Cette concurrence n’empêche toutefois pas Libero Rutilo de faire sa marque dans sa ville d’adoption. À la dernière édition du Salone del Mobile de Milan, présenté du 4 au 9 avril dernier, il exposait cinq objets au public, contre deux seulement l’année précédente. Parmi ceux-ci se trouvait la chaise Joyce, dont il est particulièrement fier, pour son esthétique, mais aussi parce que c’était la première fois qu’il concevait une chaise.

Il a aussi un faible pour son projet de jeux Animaze. « On a fait différents “photo shoots” et on a vu que les enfants l’utilisaient de façons qu’on n’avait pas imaginées au départ ! » Le designer affectionne d’ailleurs lui-même les objets hybrides et multifonctionnels, raison pour laquelle il intègre cette caractéristique à plusieurs de ses créations. « Quand on fait du design de produits, on est plus libres, on peut s’exprimer plus librement. On les fait pour nous et tant mieux si les gens ensuite les aiment. »

Une firme responsable

Une conscience écologique et sociale émane également de ses projets, surtout en lien avec les matériaux. Le fondateur de la firme DesignLibero essaie avant tout d’utiliser des matières plus nobles et naturelles comme le bois, le métal, le tissu. Récemment, il a conçu une balançoire en chanvre, un projet social en hommage à la région du centre de l’Italie touchée par le tremblement de terre en 2016. « C’est un objet pour promouvoir la région, mais qui va se promener. Un objet itinérant qui va se retrouver dans plusieurs expositions au pays. »

Libero Rutilo se dit aussi préoccupé par l’agriculture et la provenance des aliments qui se retrouvent dans nos assiettes. Parmi ses rêves, il y a celui de créer une ferme urbaine (pourquoi pas productrice d’insectes ?) jumelée avec un restaurant. « Un mélange de nourriture, d’ambiance et de restauration. » Il aimerait également concevoir des boutiques de mode ou dessiner des habitats permettant de vivre sur Mars. Ne manquent que les clients pour un tel projet !

En attendant qu’on frappe à la porte de ses rêves, il a d’autres projets en chantier. Le premier, réalisé pour la compagnie United Pets, s’intitule Pet Design. Il s’agit d’une feuille de silicone qu’on appose à une bouteille d’eau pour faire boire son chien au parc. L’autre projet en cours consiste en une lampe en marbre réalisée pour Hands on Design, une entreprise qui fait le pont entre artisans et designers pour produire des objets en petite série. De quoi continuer à alimenter sa créativité !

 

comments powered by Disqus