Une nouvelle étude sur les retombées économiques des firmes d’architecture

L’Association des Architectes en pratique privée du Québec (AAPPQ) dévoile une nouvelle étude économique sur les firmes d’architecture au Québec. Réalisée par MCE Conseils avec le soutien du Ministère de l'Économie, de la Science et de l'Innovation, cette étude dresse un profil sectoriel des firmes d’architecture au Québec et permet de mesurer les contributions économiques de ces PME pour la société québécoise.

Anne Carrier

présidente de l'AAPPQ 

« C’est la première fois qu’une étude économique est réalisée sur les bureaux d’architecture avec une méthode d’analyse qui nous permet de nous comparer avec d’autres secteurs. C’est important, car ces indicateurs sont autant d’outils que l’AAPPQ pourra utiliser pour suivre et anticiper les enjeux économiques auxquels font face nos membres, y compris dans ses représentations avec les pouvoirs publics » a déclaré Anne Carrier, présidente de l’Association. 

 

Avec un taux de participation de 26 %, voici quelques chiffres marquants de cette étude :

  • 1 140 firmes à travers le Québec, dont 60 % d’entreprises individuelles ;
  • Chiffre d’affaires moyen d’un bureau : 445 000 $ ;
  • 6 550 emplois directs et indirects ;
  • 480 M$ de contribution au PIB du Québec ; 
  • Un marché encore très québécois : seulement 3,3 % des honoraires perçus hors de la province ;
  • Un secteur à forte valeur ajoutée : chaque dollar injecté dans l’économie génère 0,95$.

Au-delà de ces données économiques, l’étude identifie les principaux effets induits par les bureaux d’architectes, que ce soit la valeur et l’attractivité des espaces et des bâtiments, le bien-être et la santé des citoyens, la productivité des travailleurs ou les progrès en développement durable. Par la conception de projet, l’utilisation de techniques et matériaux, ce secteur est un moteur d’innovation pour l’ensemble de la société. « Cette étude vient confirmer que les bureaux d’architectes sont des créateurs de valeur économique, sociale et culturelle, ce qui en fait un secteur stratégique pour le Québec » a conclu Anne Carrier.

Il sera possible de télécharger l'étude complète ici.

 

Photo d'ouverture : Guillaume Bolduc - unsplash. 

comments powered by Disqus